Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tout désespoir en politique est une sottise absolue. CM

Quick se met au Halal, le maire de Roubaix voit rouge !

15 Mai 2011 , Rédigé par Merl1 Publié dans #Islam

 

"Le 20 mars 2004, divorcée de Xavier Aubry dont elle a gardé le nom, Martine Aubry épouse en secondes noces l'avocat lillois Jean-Louis Brochen. Ancien bâtonnier du barreau de Lille et ex-adjoint à la culture à la mairie de Lille,  celui-ci s’est également forgé une solide réputation de défenseur des causes ardues...et barbues.  

 

- En 1993, il représente les 17 lycéennes voilées exclues par le lycée Faidherbe. En 2001, aux assises de Douai, il défendra l’un des trois rescapés du gang de Roubaix. 

                      

  Si le métier d’avocat conduit normalement à défendre tout type d’individus, le tropisme islamique de Brochen confinant au systématisme ne manque pas d’étonner. Car c’est aussi Jean-Louis Brochen qui défendit pour le compte de la salle de concert l’Aeronef le droit à se produire pour le groupe de rap musulman "Sniper" de passage à Lille en 2003. Me Eric Cattelain-Denu, au nom de l’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne (AGRIF), réclama l’annulation du spectacle pour « incitation à l’émeute et à la haine raciale ». Effectivement, dans son titre « Brûle », composé après les émeutes urbaines du ramadan 2005, le groupe de rap ne prend guère de gants pour inciter les « jeunes » à recommencer : «  t’étonnes pas si ta caisse est carbonisée, peu importe qui s’est senti visé » et « je veux t’entendre crier faut que tu hurles » ne sont que des échantillons des paroles de ceux qui exposent leur programme tranquillement sur les grandes chaînes musicales comme MTV et des radios comme Skyrock. Les paroles sur lesquelles l’Agrif basait sa plainte sont « La France est une garce et on s'est fait trahir. Le système voilà ce qui nous pousse à les haïr. La haine c'est ce qui rend nos propos vulgaires.On nique la France sous une tendance de musique populaire ».

                                   

  La Voix du Nord, dans son édition du 26 novembre 2003, rapportait la piètre défense de Brochen, inversant l’origine de la haine:  « Que de haine dans l’assignation, que d’abjections venant d’un temps que l’on croyait révolu », considère Me Brochen, avocat de l’Aéronef, qui souhaiterait que « Lille 2004 ne débute pas par un acte de censure ». 

                                  

   Car Lille 2004 auquel fait allusion le mari de Martine Aubry, fut l’évènement « Lille 2004 capitale européenne de la culture ». Brochen considère donc qu’une bande de "jeunes" appelant sans ambages à brûler les voitures d’honnêtes citoyens fait partie d’une forme de « culture » musicale. Le « temps qu’on croyait révolu » est une expression  faisant allusion aux  heures les plus sombres de notre histoire etc., un parallèle pour le moins grotesque .

 

 

Caroline Fourest, dans son livre La tentation obscurantiste (éditions Grasset)  révèle l'existence d'autres clients sulfureux : 

 

«Mais les concessions aux revendications islamiques existent surtout à Roubaix, le « beau jardin de l’islamo-gauchisme » comme l’ont rebaptisé des militants des Maghrébins laïques. Là-bas, la gauche plurielle dépend en grande partie du score des Verts. Or, la section Verts de Roubaix est aux mains de deux proches de Tariq Ramadan : Siham Andalouci, de Présence musulmane, et Ali Rhani, du Collectif des musulmans de France.  (A noter que Ali Rhani est sur la liste européenne des Verts ). Le chef de file aux élections, Slimane Tir, défend lui aussi Tariq Ramadan, Une Ecole pour tous et les Indigènes de la république. Autant d’initiatives relayées sur le site Internet des verts de Roubaix, mais aussi par le biais d’un centre de réflexion : Rencontre et dialogue. Il s’agit essentiellement d’animer des conférences pour mettre en contact les prédicateurs fondamentalistes – Tariq Ramadan et Hassan Iquioussen – et la jeunesse de Roubaix. Au grand dam des Maghrébins laïques, qui ne supportent plus de subir les effets secondaires de cette propagande. L’un d’eux, Messaoud Bourras, ne voit plus ses enfants parce que sa femme ne le juge pas « assez bon musulman ». Il se bat contre l’influence des islamistes dans sa ville et s’illustra dans campagne contre la venue de Hassan Iquioussen –le prédicateur décrivant les juifs comme le « top de la félonie »- à l’invitation de Rencontre et dialogue. Quitte à rencontrer l’hostilité de la gauche locale.  Pour s’être ému dans un journal local du fait que la municipalité soutienne « une association qui s’adonne ainsi au négationisme », Messaoud Bourras est aujourd’hui poursuivi en justice par Rencontre et dialogue et leur avocat, Jean-Louis Brochen."

 

Comme si le PS n'avait pas intérêt à défendre l'honneur de ses principaux alliés Verts à l'époque...Le fait que Me Brochen se soit mis au service de ces encombrantes associations islamiques pour le PS est sûrement commandé par le simple hasard professionnel, comme veut le faire croire Rue 89, Nonfiction, et autres médias de gauche. Aussi, on peut se demander pourquoi tous ces musulmans  choisissent délibérément de payer des honoraires à Brochen plutôt qu'à d'autres avocats de Lille (854 avocats au barreau de Lille !). Chacun en tirera ses propres conclusions..."

 

Observatoire de l'islamisation-juillet 2010.

Partager cet article

Repost 0